• A TRAVERS LES CONTES

          Il ne faut pas confondre sorcière et sorcière. C'est le plus souvent, sous l'apparence d'une vieille femme laide coiffée d'un chapeau pointu que nous imaginons la sorcière. Dans nos livres d'enfant, les contes les plus célèbres nous viennent de deux conteurs allemands du XIXème siècle, Jacob et Wilhelm Grimm. D'autres légendes parlent d'elles-mêmes...

     

    La méchante sorcière du conte de Blanche Neige

     

    La méchante sorcière du conte de Blanche Neige
    (1193-1280)
    Le conte de Blanche Neige

          Blanche Neige est une princesse d'une très grande beauté, ce qui rend jalouse sa belle-mère. Celle-ci demande quotidiennement à son miroir magique de lui dire qu'elle est la plus belle ; mais un jour, le miroir affirme que la plus belle femme du royaume est Blanche Neige. La reine décide alors de la tuer mais le garde chargé de cette tâche ne trouve pas le courage et abandonne Blanche Neige dans la forêt. Perdue, à bout de force, elle échoue dans une maison où habitent sept nains.

     

    La belle au bois dormant

     

    La belle au bois dormant
    Le conte de la Belle au Bois Dormant

          Lorsque la princesse Aurore et le prince Philippe naissent, leurs rois de pères se réjouissent en imaginant leur futur mariage. Mais la sorcière Maléfique rôde et jette un sort à la princesse : la jolie princesse succombe à un profond sommeil après s'être piqué le doigt avec un fuseau appartenant à une vilaine sorcière. Trois braves fées un peu étourdies vont tenter d'éloigner la sorcière Maléfique d'Aurore.

     

    Rapunzel

     

    Rapunzel
    Le conte de Rapunzel (Raiponce)

          Maudite dès sa naissance par la faute de ses parents, Raiponce est enfermée au donjon. Ses magnifiques cheveux servent d'échelle à la sorcière avant qu'un prince ne les utilise pour la délivrer, déchaînant ainsi une nouvelle malédiction.

     

    Hansel et Gretel

     

    Hansel et Gretel
    Le conte d'Hansel et Gretel

          L'un des personnages les plus redoutables des contes de Grimm est la sorcière cannibale.

          Hansel et Gretel, frère et sour, enfants d'un marchand de balais, s'éloignent un jour de la maison pour aller chercher des fraises dans la forêt. Surpris par la nuit, ils s'endorment et, le matin, s'aperçoivent que tout près d'eux se dresse un château entièrement fait de nougat, de chocolat et autres sucreries. Ils ne savent pas qu'y habite la sorcière Massepain, qui attire les enfants avec des friandises pour les brûler ensuite, changés en statuette de massepain. Hänsel est fait prisonnier. La sorcière ordonne à Gretel de tout préparer pour la cuisson : mais le petite jette la sorcière dans le feu et libère Hansel.

     

    Circé et Ulysse

     

    Circé sur son trône
    La légende de Circé

          Une autre légende raconte les aventures d'Ulysse face à Circé. La sorcière métamorphose en porcs les compagnons d'Ulysse débarqués sur l'île où elle demeure seule. Elle tente également de faire boire une potion maléfique à Ulysse, mais la chance sourit au héros qui réussit à lui échapper et à rendre forme humaine à ses amis.

     

    Merlin et Viviane

     

    Merlin et Viviane
    La légende de Merlin

          Dans beaucoup de légendes apparaît Merlin, fils d'un incube et d'une mère mortelle. Il fut mi-esprit, mi-homme. Contrairement à la majorité des sorciers et sorcières de légende, Merlin a mit ses talents à la disposition de son roi, Arthur, à la fois comme magicien, conseiller et amuseur. La déchéance de Merlin fut causée par une femme : la fée Viviane aussi connue sous le nom de « La Dame du Lac ». Bien qu'elle ne possédait pas, à l'origine, une magie aussi puissante que celle de Merlin, elle le persuada de lui apprendre sa magie, après quoi, elle s'en servit pour l'emprisonner. Alors qu'ils se promenaient en amoureux dans la forêt de Brocéliande, ils rencontrèrent un épineux en fleurs. A peine Merlin se fut-il allongé sous les branches couvertes de pétales, que Viviane profita de son sommeil pour pratiquer sur lui tous les sortilèges qu'il lui avait appris. A neuf reprises elle traça un cercle magique autour de lui, enfermant ainsi le sorcier dans une tour imprenable.

     

          Dans les contes et légendes, toutes les sorcières ne sont pas mauvaises. Dans nos coutumes, c'est à la tombée de l'hiver que la gentille sorcière enfourche son balai, sort du bois pour aller guerroyer et bo uter l'hiver afin de laisser la place au printemps.

     

          Il est dans la tradition de faire présent d'une sorcière que l'on suspend dans l'entrée de la maison, symbole de bienvenue et de renouveau, ainsi que dans les chambres d'enfants pour éloigner les mauvais esprits qui président à la destinée de chaque être.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :